Dieu habite dans notre cœur…

Edward janvier 23, 2016 0
Dieu habite dans notre cœur…

… il faut simplement le laisser entrer

N’avez-vous jamais eu une profonde fatigue, comme si vous étiez en manque de quelque chose ? Une insatisfaction que le matériel ne peut vous aider à combler.

Ne vous êtes-vous pas demandé pourquoi vous continuiez à courir alors qu’il fallait bien au contraire « arrêter la machine » afin qu’elle se repose ? Telle est l’ironie de notre monde moderne, un monde qui insiste sur l’ « avoir » alors que nous oublions que notre bonheur est dans l’ « être ». La paix du cœur est la plus grande des satisfactions que nous puissions connaître sur terre. Cependant, nous tendons à avoir un mode de vie qui nous empêche de laisser cette paix entrer en nous. Tout d’abord, lors de ces moments de grande fatigue apparaissent, il faut pouvoir reconnaître que leurs origines peuvent être d’ordre spirituel : nous avons abandonné notre maison sacrée. En submergeant de pensées notre tête, nous nous sommes épuisés et nous avons rendu impossible notre connexion avec notre Moi profond, avec Dieu.

La manifestation de Dieu procède du silence, de la contemplation et de l’oraison

La maison de Dieu se trouve dans notre cœur, en fermant notre cœur, nous empêchons à Dieu d’entrer. Disposer de moments pour soi, des moments d’intimité entre soi et Dieu est essentiel si l’on veut se recharger spirituellement. Les combats du quotidien nous écartent du chemin du Dieu, il faut donc nous imposer des moments dans la journée qui entretiennent cette relation à la transcendance. Dieu donne son amour sans réserve, il suffit simplement de lui demander.

Tout est fait dans notre quotidien pour nous écarter de la voie divine. La télévision, la publicité, la musique etc. sont autant de distractions qui nous empêchent de voir l’essentiel. Les medias ont tendance peut-être sans le vouloir à attiser nos désirs, nos frustrations, notre peur voire notre haine. Autant de fléaux qui disparaîtraient si nous concentrions notre attention vers Dieu, dans un effort de recueil et de silence. La paix se manifesterait d’elle-même. Les affres que connaissent nos sociétés modernes ont pour beaucoup leur origine dans l’absence de préservation de notre demeure sacrée. Nos têtes sont emplies d’informations, nos cœurs sont emplis de désirs et de peurs, que pouvons-nous attendre dès lors d’une société dont les membres sont instrumentalisés ? Les seuls mouvements du cœur qui semblent être dignes d’être préservés sont ceux motivés par l’amour si l’on veut créer une société pacifiée.

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.