Le culte de l’avidité

Edward mars 2, 2016 0
Le culte de l’avidité

Aussi étrange que cela puisse paraître, nous vivons dans des sociétés qui promeuvent l’avidité sous toutes ses formes. Les diverses formes prennent le nom d’ambition, de culte de la performance ou de la recherche de productivité. Notre vie est façonnée par une idéologie dominante qui peut sembler jusqu’à certains égards comme totalitaire.

Toutes les manifestations de cette avidité culturelle voire cultuelle se manifestent au travers de la promotion d’activités fondamentalement animées par ce sentiment comme les compétitions sportives, le cinéma – lorsque celui-ci ne peut être qualifié d’artistique, à savoir seulement commercial –, la publicité etc. Nous sommes constamment bombardés consciemment ou non par des messages, des suggestions, explicites ou non qui incrustent encore et toujours dans nos cœurs ces désirs et nous font germer en vous l’impression d’inaccomplissement.

Nous sommes en fin de compte les pions sans lesquels le système consumériste n’existerait pas : il ne peut y avoir de consommation sans consommateurs. L’appareil capitalistique a besoin de formater, de programmer les cerveaux de millions (voire des milliards) à grands renforts d’armes idéologiques précédemment citées pour « fonctionner » correctement. Nous servons collectivement un système qui nous dessert et qui dessert l’écosystème dans lequel nous vivons. Cette « machine idéologique » n’a pas pour finalité de servir les hommes ou les êtres vivants, mais elle sert le capital par définition, une entité désincarnée, immatérielle, morte en fin de compte. Nous réalisons de jour en jour que notre modèle est à revoir et qu’il faut lutter pour les mécanismes oppresseurs et sous-jacents. L’économie n’était pas une science du vivant, il faut que nous réapprenions à penser notre monde selon des modèles qui intègrent la vie comme composante mais également qui intègrent l’idée d’harmonie et de respect.

Nous pouvons tout un chacun effectuer ce travail émancipateur global qui consiste à acquérir les connaissances et savoirs émancipateurs, car notre ignorance est le seul grade-fou d’un système qui n’ont oppresse.

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.