Vivre c’est apprendre à laisser mourir une partie de soi…

Edward avril 24, 2016 0
Vivre c’est apprendre à laisser mourir une partie de soi…

… à chaque seconde

Le changement est une constante, on ne peut y échapper, c’est en quelque sorte la seule chose en somme dont on est sûr. De ce fait naît l’idée du perpétuel renouveau de soi-même : de même que nos cellules naissent et meurent selon des cycles qui leur sont propres, nous vivons et mourons chaque jour un peu. La lente évolution ne nous fait pas prendre conscience de cette réalité, ce n’est qu’en comparant à des intervalles de temps importants que nous pouvons mesurer le « chemin parcouru » et la métamorphose parfois qui a pu opérer. Il y n’y a que très peu de certitude, nous apprenons des choses que nous désapprendrons par la suite ou que nous substituerons à des concepts nouveaux voire opposés. L’idée d’être attaché à cette représentation que nous avons de nous-même ne doit pas nous faire oublier la possibilité de vivre et finalement de tendre vers un meilleur soi. Ce chemin vers un idéal s’opère au travers de différentes étapes qui sont incarnées par notre être tout au long de la vie.

Les changements qui surviennent sont réalisés grâce à des « moments » parfois clés que l’on appelle « épreuves », celles-ci constituent le terreau sur lequel germeront les connaissances, les expériences qui façonneront cet être idéal. Les épreuves bien qu’étant dures parfois, il faut s’efforcer de les accepter en gardant en tête qu’elles sont les composantes nécessaires à toute élévation. Les larmes qui peuvent couler de notre visage lors de ces moments fatidiques – ces jalons de notre existence – sont autant de mues tombées permettant la naissance d’une nouvelle personne.

Ces « petites morts » quotidiennes de notre être nous libèrent un peu plus d’un joug, d’une emprise que la connaissance acquise rend possible. Garder à l’esprit que notre vie n’est qu’une succession de petites « morts » peut nous aider à comprendre le sens de la mort ultime qui elle doit conduire à une libération d’un ordre supérieure et sublime.

Related Post

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.