L’intelligence, les intelligences

Edward janvier 1, 2017 0
L’intelligence, les intelligences
intelligence2

Vous en avez tous entendu parler vaguement, avec plus ou moins de conviction n’est-ce pas ? Nous sommes tous intelligents, à notre manière nous dit-on. Oui, en effet, l’intelligence est plurielle, cependant, on n’entend davantage parler de celle qui concerne sa dimension logique. Qu’en est-il des autres formes d’intelligence ? Quelles sont-elles ? Et surtout quels sont les problèmes que nous pouvons rencontrer lorsque l’une d’entre elles nous fait défaut ? Voici un petit tour d’horizon en matière de capacité cognitive.Tout d’abord énonçons tous les types d’intelligence recensés. La typologie est assez explicite : 

Ainsi, il y a l’intelligence :

  • Logique (la fameuse)
  • Musicale
  • Visuelle et spatiale
  • Kinesthésique
  • Intrapersonnelle
  • Interpersonnelle
  • Linguistique
  • Naturaliste
  • Et existentielle

 

L’illustration ci-dessus en résume bien les caractéristiques.

 

Mais quels problèmes pouvons-nous bien rencontrer à manquer de l’une d’entre elles ?

 

Musicale :

 

En fin de compte, elle n’est pas un réel handicap si l’on ne souhaite pas devenir un musicien professionnel ou bien si l’on ne veut pas devenir interprète ou chanteur. Cette dimension de l’intelligence aide en effet à apprendre rapidement à bien prononcer des sons, utile dans l’apprentissage de langues étrangères notamment.

 

Visuelle et spatiale :

 

Utile pour représenter sur papier, sur ordinateur des formes géométriques ou non et surtout se repérer dans l’espace. Concrètement, manquer de ce type d’intelligence conduit à avoir du mal à se retrouver dans un lieu ou dessiner. Les artistes plastiques et les architectes en sont les principaux représentants.

 

Logique :

 

Pas besoin de vous faire un dessin pour celle-ci. Vous qui avez été à l’école, vous savez que l’on y privilégie (hélas…) cette intelligence. Aussi, cela vous conduit inéluctablement à être mauvais en sciences en général et en mathématique en particulier si vous ne disposez pas d’une intelligence logique phénoménale. Les métiers qui illustrent bien cette capacité sont bien entendu les chercheurs ou les ingénieurs.

 

Linguistique

 

En manquer vous conduira à avoir du mal à exprimer vos idées ou à convaincre. Quelques professions représentatives sont bien sûr les philosophes, les journalistes, ou celle liées au droit ou à la politique.

 

Kinesthésique

 

La synchronisation du corps et de la conscience est problématique lorsqu’il s’agit de danser (en lien avec l’intelligence musicale évidemment), de faire des sports qui nécessitent une réelle coordination comme peuvent l’illustrer les arts martiaux.

 

Existentielle

 

Savoir donner un sens à sa vie et réfléchir en profondeur sur la relation à la mort. Manquer de ce type d’intelligence pourrait conduire à une forme de vie un peu absurde où l’on ne se sentirait pas pleinement réalisé(e). Plus on vieillit plus cette dernière semble prendre de l’importance.

 

 

Intrapersonnelle

 

En marquer conduirait à ne pas savoir vraiment ce qu’on veut et avoir l’impression que l’on s’échappe à soi-même. Toutes les formes de l’intelligence se travaillent, celle dont il est question peut être développée par la lecture ou la méditation notamment. Rester seul( e) et s’ « apprivoiser » en quelque sorte est la clef pour mieux se connaître d’une certaine manière.

 

Interpersonnelle

 

Ne pas arriver à comprendre les gens et ce qu’ils veulent pourrait être la conséquence d’une carence dans cette composante de l’intelligence. Au-delà-de de se mettre à dos des personnes, il s’agit d’un vrai problème dans toutes les facettes de la vie car nous sommes avant tout des êtres sociaux.

 

Naturaliste

 

Ne pas être particulièrement doté de ce type d’intelligence conduit à une incapacité à apprécier les réalités du monde naturel, à la fois sensible et profond. Savoir se connecter avec la nature conduit à une capacité à se connecter avec soi-même.

 

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.