Les leçons de la vie

Edward août 4, 2017 0
Les leçons de la vie

La vie nous enseigne des leçons et il faut simplement les découvrir

Tous les états négatifs de la pensée ne seraient-ils pas finalement qu’un simple manque de compréhension ?

Les sages orientaux disent que la souffrance morale – et en partie la souffrance physique – n’est que le fruit de notre propre conception mentale et que finalement que le signe d’un développement de la conscience limitée.

Comment croître alors spirituellement lorsque tout autour de nous semble nous condamner à la souffrance ?

Prendre du recul

L’erreur que l’on commet souvent est de refuser la solitude, la confrontation avec soi-même. C’est un mauvais choix que de se fuir car c’est souvent dans le silence, dans la solitude que l’on trouve les réponses à toutes nos préoccupations. Les meilleurs conseils se trouvent en nous, encore faut-il prendre l’habitude de les chercher.

Être actif plutôt que réactif

Il faut aussi changer d’œil sur les circonstances défavorables du quotidien. Les circonstances parfois ne peuvent pas être évitées ou changées, c’est alors notre réaction face à ces dernières qui compte le plus.

Changer votre regard sur la souffrance

La souffrance est associée de manière fréquente à l’échec ou la faiblesse, là encore c’est une mauvaise interprétation. Notre vie est pavée de souffrance, il faut savoir accepter le message qu’elle contient, car la souffrance ne se manifeste jamais sans raison, elle est le signal nous indiquant qu’il faut changer une situation ou changer nos dogmes ou notre vision.

La voie de la sagesse

La sagesse peut se définir comme un état exempt de souffrance. Pourquoi choisissons-nous préférablement un autre chemin que celui de la sagesse ? Peut-être parce qu’il semble âpre et difficile à première vue. En effet, les fruits de la sagesse ne sont pas immédiats, mais bien plus savoureux que les joies d’une vie de plaisirs. Croître intérieurement nécessite une volonté ferme et silencieuse, elle implique de ménager et « ralentir » un peu sa vie extérieure. Une vie mondaine et frivole ne peut être vraiment conciliable avec la vie paisible et parfois austère de la voie de l’éveil.

Le choix est à votre portée à vous de choisir entre plaisirs (souffrances) et harmonie (paix).

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.